Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un village, un film

Publié le

Monsieur le sous-préfet du Vigan veut expulser Milena et sa fille Pauline sans-papiers au village de Lasalle. Virginie, une ancienne habitante revient pour profiter du marché de l’immobilier florissant en Cévennes. Un vieil aristocrate au bout du rouleau désire vendre sa propriété au plus offrant contre l’avis de son voisin paysan.

Des rumeurs circulent de maison en maison. L’Etat cherche des terrains pour y enfouir des déchets radioactifs, notre régie de distribution d’eau serait vendue à une multinationale…

Tout le monde se connaît. Suspicion, rejet, solidarité ? En quatre jours le sort de Milena va changer la vie paisible de la petite vallée du de la Salindrenque.

La réalisation de ce film est unique en son genre. Henri de Latour maire du village de Lasalle est aussi cinéaste.

La gestion de sa municipalité a largement été axée sur les projets culturels qui ont fédéré de plus en plus de villageois : festival de films documentaires, festival de chorales, accueil d’auteurs, production et expositions d’arts plastiques, construction d'une médiathèque, aide structurelle aux associations etc… De cette connaissance intime du terroir, de ses habitants, de leurs besoins, il a eu l'idée de proposer un film qui tire les fils d'une intrigue où tout le monde peut se retrouver.

Les villageois ont immédiatement adhéré à l'idée de participer à un long métrage sur eux dont ils seraient eux mêmes les héros. Depuis plus d’un an, un atelier de répétitions est né. Chacun s'est mis au travail. Les rôles ont été distribués à ceux qui pouvaient s'en emparer. Christophe Lombard, musicien Lasallois compose la musique du film. Les commerçants ouvriront leurs boutiques, les habitants leurs maisons, offrant ainsi des décors emplis de leur histoire.

D'autres encore trouveront une place dans l'équipe du film. Tous s'y mettent.

Un village avec son maire se raconte, montre sa vitalité loin de la vision fataliste des politiques sur les communes rurales qui les prive de plus en plus d'attention alors qu'elles regorgent d'invention pour se tracer un futur entre les écoles, la culture, les projets de vie de toute nature au milieu des fleurs et des châtaigners.

Participer à la création de ce film est un devoir si on ne veut pas voir nos campagnes désertées, les bêtes hors sol, les fils de paysans venir grossir les villes, les maisons rester volets clos jusqu'à la ruine ou ne vivre que pour la villégiature.

La ville et la campagne ont partie liée.

Un village, un film