Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Note du réalisateur

Intentions

Au nom de la rationalité et de la simplification administrative, l'Etat a engagé, de longue date, des réformes qui profitent essentiellement aux 80% de Français qui résident en milieu urbain. Les autres, les 20% restant qui vivent en zone rurale, subissent cette recomposition comme un déclassement, et se voient, de fait, traités en citoyens de seconde catégorie.

C'est en réaction à cet état de fait que s'inscrit notre projet de film ; l'idée est de montrer comment certains de ces territoires peuvent exister par eux-mêmes, forts de leurs valeurs, de leurs ressources humaines et de la belle énergie qu'ils y puisent.

Le réalisateur, documentariste et maire de Lasalle, entend mettre son scénario en perspective avec l'histoire de sa commune. En effet, depuis plus de trois siècles, dans les Cévennes, mainte fois en butte aux abus du pouvoir central, se renforce une identité dont le socle est la défense de toutes les libertés, et plus particulièrement de la liberté de conscience.

Aujourd’hui ce combat continue sur plusieurs fronts, notamment sur le terrain de l'accueil aux réfugiés : ils sont, entre autres, Afghans, Roms, ou Tchétchènes. Pour nous ils sont d'abord des Hommes, et les Cévenols, en cela, entendent rester fidèles à l'exemple de leurs pères, des Camisards aux Maquisards et aux « Justes parmi les nations ».

Le film raconte donc comment, en dépit des circulaires pondues de très haut, et gardant à l'esprit qu'aucune loi ne prévaut face à ce que leur dicte leur conscience, les habitants du village réagissent à la décision d'expulser une mère et sa fille, parfaitement intégrées au sein d'une famille d'agriculteurs, mais dépourvues de papiers.

Note du réalisateur