Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le film BDCN « made in Lasalle » décolle : destination Newcastle

Publié le par Isis Olivier

On est quatre à faire le voyage : Henri de Latour, réalisateur et co-auteur, Guillaume Huerta et Pierre Mounier qui ont joué dans le film, et moi, chef décorateur… Drôle d’idée de présenter notre film participatif « Bien de Chez Nous » à l’étranger. De Lasalle avec ses 1100 habitants à Newcastle qui en compte un million. Quel sens un public à l’extérieur de notre « arrière pays cévenol » pourrait-il en tirer, quel intérêt ? Et pourtant, le collectif Amber qui nous accueille à Newcastle travaille autour de la photographie et des films documentaires au sein de ses communautés minières et industrielles depuis les années 70. C’est là, le fil : mettre l’humain, la communauté au centre de la démarche.

Amber dispose d’un cinéma, d’une galerie photographique (The Side), mais surtout d’une collection d’une richesse extraordinaire, reconnue pour sa valeur culturelle nationale et inscrite au registre « Mémoire du monde » de l’UNESCO UK. L’ensemble est caché dans une allée Dickensienne : passage étroit, escalier irrégulier qui grimpe entre deux anciens bâtiments industriels, un portail en fer au fond donnant sur une cour désaffectée qui mène nul part.

Petite salle de cinéma à 50 places, vieux fauteuils de récup, accoudoirs en bois, velours rouge. C’est dimanche après-midi, les sous-titres s’affichent en anglais, ça y est. Le public est très éclectique, engagé : des membres du collectif Amber, photographes et réalisateurs, un comédien soudanais, réalisateur aussi, un avocat d’origine indienne de droit criminel qui défend les immigrés, une artiste, une violoniste, une hongroise… quelques francophones aussi qui ne connaissent pas les Cévennes.

C’est l’échange avec le public après la projection qui a révélé l’impact que pourrait avoir BDCN. Un village entier s’est mobilisé avec un budget minuscule pour raconter une histoire de lutte, d’acceptation de l’autre, de vivre ensemble. Parfois on ose agir quand l’argent manque, c’est le cas avec BDCN. Une source d’inspiration pour Amber, autant pour leurs propres démarches, que pour des projets futurs à définir entre Lasalle et Newcastle !